20 juillet 2008

Classiques russes

Je ne sais pas d'où ça me vient, mais j'ai une attirance certaine (et que j'entretiens) vis-à-vis de l'Europe de l'Est.
Chants tradionnels, paysages, coutumes, je n'y connais strictement rien mais ça me passionne. Je suis attitée, comme une abeille par du miel, vers tous ces compositeurs qu'ils soient russes, polonais, tchèques, roumains... Et depuis que j'abrite en mon coeur un violoniste roumain qui joue tout ça comme personne, c'est pire!

Mais réfléchissons : Qu'est-ce que cette musique-là a de plus que Mozart (qui me gonfle) • quoi quoi quoi blasphème ? Il me gonfle, c'est tout, j'y peux rien, mais j'en peux plus de ses trucs tout propres qui tachent pas et qui... bref. Il me soule, voilà. • ? Je pense que la musique classique (et baroque) Française est tout ce qu'il y a de plus hypocrite : toutes les douleurs sont mises au carré de la somme des côtés qui piquent, et ça donne un super truc qui raconte une histoire à laquelle on ne croit pas, mais avec de beaux dessins et un papier qui sent bon. Voilà, pour moi, Mozart, c'est ça. Je n'arrive pas à me laisser atteindre par sa musique. Son génie m'éclate à la gueule, mais pas son art, il ne me touche pas. Et pourtant, il y met le paquet! Mais non, rien à faire. Et toutes ces pièces pour quatuor et clavecin ou flûte à bec, etc... c'est très beau, très fin, mais l'impatience me gagne vite à l'écoute de ces petits chef d'oeuvres musicaux.
Tandis que ces slaves qui boivent leur vodka cul-sec, qui, comme Mussorgsky, se laissent dériver vers les toiles d'araignées qui ornent les coins de leur imaginaire sans peur de se salir les doigts en les posant sur des portées, voilà, pour moi, la musique, c'est ça.


Découvrez Leonard Bernstein;Jennie Tourel!

Ecoutez, vers une minute 30, les sorcières qui arrivent sur le Mont Chauve, dans la brume sale et opaque de la fin du jour, elles viennent semer la discorde dans les idées de l'homme endormi par l'alcool, hanter son esprit. Bon je n'aime pas trop cette version, je trouve que les sorcières sont habillées en Chanel et ça m'énerve. Mais je ne pouvais pas mettre la mienne en ligne (trop lourde) je suis bien désolée. Mais pour me rattraper, écoutez plutôt Smetana :


Découvrez Erich Leinsdorf!

ce chant magnifique de fierté nationale et d'engouement festif, le tout dans la légèreté et la finesse, l'utilisation géniale des violoncelles, le chant aux violons et aux vents, voilà, ça c'est de la musique ! Ca, ça vient vous chercher au fond de votre siège, et vous vous retrouvez vite debout à hurler et à jeter votre verre vide derrière votre épaule. Ou presque.

Et pour finir, parce que quand même, voilà un violoniste absolument génial : Ivry Gitlis. Il joue la première danse roumaine, de Bela Bartok. Splendide. Bon le pianiste se galère un peu pour suivre son cher violoniste, mais bon, c'est superbe quand même.

Posté par gastonette à 14:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Classiques russes

    Ben dis donc je débarque moi! je suis ravie que tu aies commencé un nouveau blog qui revit!
    bisou
    Sev

    Posté par Sevi, 18 août 2008 à 17:27 | | Répondre
Nouveau commentaire