11 juillet 2008

La femme du métro

La femme est assise, plus sur une fesse que sur les deux, plus bancale que d'habitude. Plus tordue, plus tendue. Elle porte le visage d'une femme qui a essayé de se ranger. Ces femmes qui ont juré leur amour sur leur vie, qui ont eu des moutards qu'elles ont aimé, et qui se retrouvent un jour sur le bord de la route.    Où est l'erreur? Ses yeux bleus magnifiques sont en harmonie avec son visage : ses traits sont joliment dessinés, en harmonie avec son regard triste. Elle et son mari sont devenus les meubles de... [Lire la suite]
Posté par gastonette à 13:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 juillet 2008

le violoniste

Il a les cheveux très noirs en bataille, les boucles dessinant des cercles tout autour de sa tête. La silhouette fine et presque effeminée est cadrée par des épaules assez étroites. Au beau milieu de son visage merveilleux trône un nez brisé par ses yeux si sombres, dont on ne distingue pas la pupille de l'iris ; son regard épouse toute chose avec une douceur enfantine et amoureuse. Il regarde les femmes comme il caresse les notes, avec charme et pétillement. Son sourire n'a d'égal que le Bonheur. Pas de parfum, une simple sensation... [Lire la suite]
Posté par gastonette à 13:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]